Le dulcimer à marteaux


 

Le dulcimer à marteaux est un instrument à cordes frappées. Certains disent que ce serait l'ancêtre du piano. Les cordes ( en groupe de deux ou trois par note) sont tendues sur une caisse en bois et s'appuient sur deux chevalets (ponts). On frappe les cordes avec deux petits bâtons que l'on tient dans nos mains.

Un manuscrit de l'an 1400 décrit un instrument à cordes frappées par de petits marteaux tenus à la main. Parfois, il était muni d'un clavier. Cet instrument s'appelle alors: doucemelle. Ses origines proviennent de l'Asie et du Moyen-Orient. Il dérive du "santur", instrument perse du 11ème siècle, encore joué de nos jours en Iran.

En effet, c'est au 11ième siècle, en Europe que s'est produite une explosion culturelle due aux Croisades. Les Croisades sont de grandes épopées chevaleresques. Les Rois, accompagnés de leurs fidèles chevaliers et leurs armées allaient conquérir de nouvelles terres. De ces Croisades, ils ont ramené des instruments de musique, des épices, des tissus, des teintures, et des récits d'aventures.

Aujourd'hui, on retrouve ce type d'instrument dans plusieurs pays à travers le monde. Selon le pays, il porte un nom différent. C'est ainsi qu'en Iran on le nomme Santur; en Hongrie, cymbalum; en Chine, Yang tsé.
 


Les dulcimers que je fabrique sont fait d'érable, cerisier et acajou. Deux chevalets de bois d'ébène
supportent les cordes. Ils comportent un nombre de 11 frappes sur le chevalet des basses et 12 frappes sur le chevalet des aigu.  L'ajustement d'accordage est fait à partir de tige utiliser pour les piano, ils sont


Retour à la page d'accueil

André Simoneau 
La Musiquetterie 
250, rue du Dépôt, Bur 228 
Sherbrooke, (Québec)
J1H 5G1 
Téléphone : (819) 822-3285                     Courriel :  ansim@abacom.com

Mise à jour :  30 janvier 2009