PROPOSITIONS

Nouvelle proposition pour la souveraineté de la Terre

  1. Transformation de tout avoir et de tout argent en crédits universels soutenables coopérativement et uniformément répartis.
  2. Élimination totale de toutes les dettes contractées par la société et par l'individu, planétairement (14).
  3. Remise en question globale de toutes politiques, de toutes lois, de tous traités, de toutes ententes, de toutes alliances, (libre-échange, NORAD, ALÉNA, GATT, ONU, etc.)
  4. Élaboration d'une société coopérative Mondiale par la province de Québec en coopération internationale avec tout individu intéressé par cette société.
  5. La planète Terre est souveraine: ses besoins reconnus doivent être traités en priorité, suivis de ceux de la société, puis de ceux de l'individu.
  6. Les besoins reconnus de la Terre, des individus et de l'individu seront définis dans une charte des droits et libertés Globale par une consultation mondiale ayant une vision planétaire, où tous pourront communiquer, échanger et prendre part aux décisions.
  7. Orientés par la charte Globale, un conseil mondial de l'Environnement, un conseil mondial de la Société et un conseil mondial du Partage des Ressources seront créés, travailleront en coopération et auront pour fonction d'influencer, de guider et de conseiller l'individu dans ses décisions.
  8. Une personne égale un vote.
  9. Encourager la formation d'une langue universelle, inédite et souveraine (comme l'Esperanto).
  10. Légalisation de la marijuanna et de la prostitution:
    -Décriminaliser pour informer et pour faire de la prévention (modèle de consommation, dépendance, SIDA, etc.)
    -Se servir du chanvre pour faire du papier, du bois, du linge, des souliers, de la nourriture, des médicaments, ...
    (1 âcre de chanvre = 4 âcres de bois ! 8-)
    -Favoriser l'approche systémique et le développement de l'enfant dans une famille saine (arrêter le cycle adulte -enfant abusé- abuseur).
  11. ... Autres ...



PRIORITÉ



LA RESPONSABILITÉ

Il était une fois un groupe de personnes qui avaient pour noms: Personne, Quelqu'un, N'importe-Qui, Chacun et Tout-Le-Monde.
Il y avait une importante tâche à accomplir et Tout-Le-Monde était sûr que Quelqu'un s'en acquitterait. N'importe-Qui aurait pu la faire mais Personne ne s'en est chargé. Quelqu'un se fâcha car il s'agissait de la tâche de Tout-Le-Monde.
Chacun pensa que N'importe-Qui aurait pu la faire mais Personne ne réalisa que Tout-Le-Monde ne la ferait pas.
Il en est résulté que Chacun à blâmé Quelqu'un alors que Personne n'a fait la tâche que N'importe-Qui aurait pu réaliser...



ÉPILOGUE

En plus d'être proposé au gouvernement du Québec comme nouveau projet de loi sur la souveraineté du Québec, en plus d'être soumis à l'ONU, n'ayant pas les moyens de faire parvenir une copie ce mémoire dans tous les foyers, je ferai une «invasion» de télécopies aux divers paliers de gouvernement, aux différents ministères, aux médias, aux diverses associations, regroupements, compagnies et individus, espérant qu'ils se sentent concernés. Si j'ai réussi à allumer une certaine lueur en votre intérieur, réfléchissez et parlez-en entre vous. Distribuez ce document, faites signer la pétition et tenez-moi au courant S.V.P. en la retournant à l'adresse ci-bas mentionnée. La prochaine étape pour moi sera de construire une page «HTML» accessible sur le réseau Internet, où toute la Terre pourra lire ce document et y faire part de son appuie et de son soutien, ayant tous leur mot à dire quant à leur avenir à tous ... !!!

Coopérativement vôtre:
Pierre Deschambault


N.B. : Ce texte est rempli de ... , ... , ... car il est difficile en deux semaines de faire une critique complète de la société et de trouver «la vérité» !


COORDONNÉES

Pierre Deschambault
QUÉBEC, Canada
courrier: pierre@avenir.qc.ca
site Web: http://www.avenir.qc.ca



IMPLICATION ET CONTRIBUTION

L'implication primaire est de prendre conscience des problèmes mondiaux actuels et du besoin d'un mouvement mondial pour y remédier. À sa suite, vient le besoin de conscientiser son entourage en distribuant ce document, en discuter et en se regroupant pour se concerter et créer une nouvelle direction politique, actualisante et planétaire...

N'ayant malheureusement pas les moyens, j'oserais humblement demander à ceux qui les ont et qui veulent contribuer à la naissance de ce mouvement, une contribution financière nous permettant d'avoir un accès direct au réseau Internet, d'y avoir un serveur offrant plusieurs services gratuits (conférences, «IRC», discussions, «news», «listserv», possibilité de voter, etc.); de conscientiser le plus grand nombre en faisant de la publicité dans les journaux, à la radio, à la télévision; organiser des conférences et des commissions populaires accessibles mondialement, etc, etc...

Pour tout commentaires, critiques constructives ou autres, veuillez me contacter à :

Questions ? Commentaires ? Écrivez-moi



LETTRES

19 mars 1995

Au Premier ministre du Québec
M. Jacques Parizeau

Cher monsieur,

J'espère que vous avez passé de belles vacances et que vous êtes fin prêt à remettre en route le processus référendaire.

Ci-inclus, je vous fais parvenir une copie du mémoire que j'ai écris pour les commissions sur l'avenir politique du Québec.

J'oserais vous prier d'en faire une lecture personnelle; puisse-t-elle vous éclairer à remplir votre page blanche - soit la déclaration de la souveraineté - dans le recherche de : «...rallier les esprits et les coeurs autour d'un certain nombre d'idées clés qui sont spontanément acceptées par une vaste majorité de citoyennes et de citoyens», de «...l'affirmation des caractéristiques principales qui distinguent la nouvelle nation» et surtout des «...grands principes qui sont à la base de notre société démocratique tout en les complétant par des préoccupations plus contemporaines comme l'égalité des hommes et des femmes, la protection de l'environnement, la lutte contre la pauvreté et le respect de la diversité culturelle». Gouvernement du Québec, Guide de participation aux commissions sur l'avenir du Québec, p. 6.

Je vous remercie de votre attention en espérant votre considération,

Coopérativement vôtre.

Pierre Deschambault




RÉPONSE #1

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

CABINET DU PREMIER MINISTRE


From: pm@cex.gouv.qc.ca,Internet

Québec, le 7 avril 1995

Monsieur Pierre Deschambault


Monsieur,

Au nom du premier ministre, j'accuse réception de la lettre et du mémoire que vous lui avez fait parvenir le 19 mars dernier.

Nous avons pris bonne note de leur contenu.

Soyez assuré que nous apprécions la considération que vous portez à cette démarche de consultation sur l'avenir du Québec.

Recevez, Monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Danielle Sarrazin,
attachée politique
DS/rd




LETTRE #2


Québec, le 24 juin 1995

Au Premier Ministre du Québec
M. Jacques Parizeau

Monsieur,

Le 19 mars dernier, je vous ai fait parvenir par envoi recommandé une copie du mémoire que j'ai écris pour l'avenir politique du Québec, intitulé «Notre avenir a tous».

Au 7 avril, j'ai reçu un accusé de réception de votre attachée politique, Mme Danielle Sarrazin. Je voudrais vous faire part de mon insatisfaction face à la réponse reçue; elle me laisse croire qu'on ne vous a pas remis le mémoire en question pour que vous le lisiez.

L'envoi recommandé signé par un M. R. Samson et le «Nous avons pris bonne note de leur contenu» de Mme Sarrazin ne m'assurent aucunement que vous avez recu l'envoi qui vous était recommandé.

Par cet envoi électronique «recommandé» je réitère ici ma demande au premier ministre du Québec, M. Jacques Parizeau, soit :

J'oserais vous prier d'en faire une lecture personnelle; puisse-t-elle vous éclairer à remplir votre page blanche - soit la déclaration de la souveraineté - dans le recherche de : «...rallier les esprits et les coeurs autour d'un certain nombre d'idées clés qui sont spontanément acceptées par une vaste majorité de citoyennes et de citoyens», de «...l'affirmation des caractéristiques principales qui distinguent la nouvelle nation» et surtout des «...grands principes qui sont à la base de notre société démocratique tout en les complétant par des préoccupations plus contemporaines comme l'égalité des hommes et des femmes,la protection de l'environnement, la lutte contre la pauvreté et le respect de la diversité culturelle».

Si par mégarde, le document en question serait égaré, il est présentement accessible par le «WWW» à l'adresse suivante:

http//:cyberscol.cscs.qc.ca/Politique/QUEBEC/pdescham.html

N'hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.
Je vous remercie de votre attention en espérant votre considération,
ET BONNE ST-JEAN !!! :-)

Pierre Deschambault
pierre_deschambault@poste.educ.usherb.ca




RÉPONSE #2


Wednesday, July 05, 1995 10:41:52 AM
Message
From: pm@cex.gouv.qc.ca,Internet
Subject: Réponse du cabinet du premier ministre du Québec
To: Pierre Deschambault

Québec, le 5 juillet 1995

Monsieur Pierre Deschambault


Monsieur,

C'est à regret que je me dois de vous aviser de l'impossibilité pour monsieur Parizeau de lire personnellement le document 'Notre avenir à tous' que vous lui faisiez parvenir le 19 mars dernier.

Pour des raisons d'emploi du temps surchargé, mais aussi par équité envers tous ceux et celles qui ont fait parvenir aux Commissions régionales prévues à cette fin, leurs recommandations.

Chaque Commission a préparé son rapport, qui se voulait un reflet fidèle des recommandations reçues dans chaque région. Celui-ci fut remis à la Commission Nationale chargée à son tour de refléter dans ses recommandations remises au premier ministre dans un dernier rapport, les préoccupations et les aspirations de l'ensemble des Québécoises et Québécois.

Rassurez-vous, vous préoccupations pour l'environnement et les valeurs humanitaires rejoignent celles exprimées par certains de vos concitoyens lors des commissions.

Je vous fais parvenir par la poste un article de Jean-Marc Léger paru le 4 juillet dernier, portant sur un sujet qui semble échapper à votre 'prisme' (15) de désir de protection de tout ce qui existe, l'entité précieuse que représente chaque peuple.

Recevez, Monsieur, l'expression de sentiments distingués.

Danielle Sarrazin,
attachée politique
DS/rd



LETTRE #3


Québec, le 31 octobre 1995
Au Premier Ministre du Québec
M. Jacques Parizeau
Monsieur, (Mme Sarrazin...;-)

J'ai lu attentivement l’article dans Le Devoir de Jean-Marc Léger, conseiller en relations internationales, intitulé «La souveraineté comme voie d’accès à l’universel». Il parle de l’ouverture au monde, de la dimension universaliste de notre nationalisme et de la relation entre «la question du statut du Québec et celle de l’avenir des cultures des nations en Occident».

Après la «victoire» du non et votre troublante déclaration (sur le coup :-O) de la réalité ethnique et monétaire de ce non; inspiré du texte de M. Léger et de d’autres substances ( ... ;-) , je ne peux que constater cette réalité avec vous ... mais je me laisse aller jusqu’à croire qu’une part de la responsabilité nous incombe !

Avec un vote de 49,4=OUI et 50,6=non; n’ayant eu pour le OUI qu’environ 60 % de franco-québécois; en plus de l’importance de notre multiculturalisme; incluant le mouvement «dit» plus social, communautaire, décentralisé et environnemental du P.Q. ; ayant rejeté hors du parapluie pour le OUI le Réseau Populaire pour le OUI (dont j'ai signé la plate-forme; pourquoi donc - on votait pour le OUI ???), la campagne référendaire du P.Q. n’a pas rejoint 50,6 % de sa population même si historiquement, après l’élection du Bloc Québécois et du Parti Québécois, le OUI aurait été la suite logique... Tout y était ... ou presque ...

Le lendemain de cette réalité, comme Québécois encore Canadien, je reste «here and now» impliqué dans le mouvement coopératif, communautaire et humanitaire, qu’il soit OUI ou non. J’y suis confronté par vos paroles en regardant la réalité de certains près de la frontière des E.U, mais surtout dans la région montréalaise beaucoup plus pour le non.

Pourquoi cette réalité ? Comment l’actualiser ? Comment embarquer et réconcilier les anglophones, les allophones, les amérindiens et tous les autres, dans un projet de société pour tout ce peuple si diversifié ? Ceux qu’on accueil comme «immigrants» sur notre coin de planète - tout de même assez spacieux - comme voisins, nous constatons que nous n’avons pas su leur partager nos rêves de changement où ils auraient leur mot à dire, où eux aussi pourraient être souverains ...

Des excuses, si vous considérez devoir en faire, serait d'avouer le manque du système actuel à impliquer et à faire une place à ces ethnies (autant que le 40 % de franco-québécois du non) dans ce projet de société qui est à corriger. Loin d’être raciste envers les ethnies, avec un discours plus proche du peuple et moins des finances, peut-être aussi une re-définition de la souveraineté avec sa diversité, tenant compte aussi de l’universalité, se donnant de réels moyens pour rejoindre humainement tous ces gens et apprendre avec eux à communiquer et à coopérer pour redéfinir cette réalité ... C’est à nous de les motiver, de les intégrer et de les inclure dans la construction de ce pays à faire; c'est à nous de s’ouvrir à eux aussitôt que nous les accueillons, par l’éducation que nous leur offrons, par l’exemple de nos convictions, par le partage de nos visions et de nos espérances, impliquant tous ces gens pour que cette richesse multiculturelle se sente concernée.

Vous avez dit tout haut ce que d’autres pensent tout bas; mais il faut aller plus loin dans notre perception de la réalité et être capable d’y voir notre propre responsabilité et d'y relever le défi proposé.

Le Québec au complet doit dès aujourd’hui, pouvoir se consulter populairement plus souvent et se prononcer sur son avenir pour arriver à un résultat consensuel, optimal et actualisant ...

« Cette cause qui nous dépasse tous » pourrait éventuellement s'enrichir des mouvements plus sociaux de la gauche, plus près des gens et de la réalité du peuple Québécois, comme celui de NOTRE AVENIR A TOUS qui prône un mouvement environnementaliste et humaniste de coopération planétaire par la démocratie participative.

Je tiens sincèrement à vous remercier, vous et votre gouvernement, pour tout le travail accompli favorisant l’avenir du Québec et son évolution; imaginant votre retrait surprise du monde politique comme stratégique, j’espère juste que la place que vous quittez laissera de l’espace aux jeunes Québécois de toutes origines, ainsi qu’aux regroupements coopératifs, communautaires et populaires pour la création de notre pays: le Québec.

Bien à vous, bonne vacance, espérant que vous trouviez le temps de visiter mon site WWW!
Merci de votre attention;

Pierre Deschambault
pdescham@avenir.qc.ca
NOTRE AVENIR A TOUS
http://www.avenir.qc.ca
PD/pd




RÉPONSE #3


Date: Wed, 13 Dec 1995 17:04:57 -0500
To: pdescham@avenir.qc.ca
From: pm@cex.gouv.qc.ca (Bureau du Premier Ministre)
Subject: Réponse du cabinet du premier ministre du Québec

Québec, le 13 décembre 1995

Monsieur Pierre Deschambault
Internet : pdescham@avenir.qc.ca


Monsieur,

Au nom du premier ministre, monsieur Jacques Parizeau, c'est avec un retard bien involontaire que j'accuse réception du message que vous lui avez fait parvenir le 1er novembre dernier.

Nous avons pris bonne note de son contenu et votre confiance nous touche.

Soyez assuré que nous apprécions votre appui pour faire du Québec un pays libre et fier.

Recevez, cher compatriote, l'expression de nos sentiments les meilleurs.


Danielle Sarrazin,
attachée politique

DS/MR/jfb




À SUIVRE...!





Retour à Notre Avenir à Tous
http://www.avenir.qc.ca/proposit.html